Prothèse conjointe - adjointe

Tout d'abord, il est bon d'expliquer ce qu'est une prothèse dentaire conjointe : il s'agit d'un dispositif servant à rétablir ou renouveler une dent isolée ou toute une rangée. Le principe fondateur est qu'on utilise les autres dents comme soutien. Cette dent qui servira de support est appelé le pilier. Le conditionnement de cette dent pour l'opération est appelé la préparation ou le moignon. Les dents de substitution sont appelées des «bridges» (plusieurs dents) ou «unitaires» (une seule dent).

Ces derniers se composent d'ancrage (il s'agit de l'élément du bridge qui se fixe sur la dent support), de travée (dispositif reliant les bridges) ou encore de pontic (dent artificielle).

Pour ces bridges, on distingue 3 types de portées :

  • le bridge de courte portée : il est utilisé lorsqu'il manque une dent, il sera fixé entre 2 autres dents pour créer un bridge d'ensemble de 3 éléments en tout.
  • le bridge de moyenne portée : même principe que pour le bridge de courte portée, à l'exception près qu'il manque ici entre 2 et 3 dents.
  • le bridge de longue portée : ici le nombre de dents absentes est de minimum 4.

De plus les bridges se distinguent par deux formes bien spécifiques, nous avons les bridges rectilignes et les bridges curvilignes.

Il faut aussi parler des différents types de couronnes (ou coiffes) qui sont aussi des éléments importants de la prothèse dentaire conjointe :

  •  la couronne de recouvrement total : c'est une reproduction fidèle de l'anatomie de la dent afin de la remplacer au mieux
  •  la couronne de recouvrement partiel : Comme l'indique le nom, ces couronnes ne couvrent qu'en partie la dent, généralement il s'agit des faces vestibulaires des dents.

Ces coiffes englobent les faces linguales, proximales et occlusales des dents, cela est fait en conservant les faces vestibulaires afin de garder un aspect naturel.

la couronne de substitution : C'est un substitut de la coiffe naturelle, elle se compose tenon radiculaire métallique qui se fait supporter par les racines encore présentes.

Prothèse adjointe

Également  appelée prothèse amovible (ou encore prothèse mobile), la prothèse adjointe permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes. On installe ce type de prothèses dentaires lorsque l'on ne peut techniquement pas poser de prothèses conjointes. C'est une solution économique  et rapide mais qui  présente toutefois des inconvénients dû à l'amovibilité et l'encombrement.

Il existe 2 catégories de prothèses adjointes:

  • Prothèse adjointe partielle (PAP)
  • Prothèse adjointe complète/totale (PAC/PAT)

Dans quel cas utilise-t-on des prothèses adjointes partielles?

On pose des prothèses adjointe partielles lorsque des dents naturelles résiduelles permettent la rétention d'une prothèse en remplacement des dents manquantes.

Dans quel cas utilise-t-on une  prothèse adjointe complète?

Comme son nom l'indique, la prothèse adjointe complète  est utilisée lorsque le patient est complètement édenté.